Les Procédés
Procédés
Sommaire :
Procédés de déposition
  • Revêtements internes
  • Pulvérisation conventionnelle sous forme liquide
  • Pulvérisation électrostatique sous forme liquide
  • Pulvérisation électrostatique (procédé Corona) sous forme de poudre
  • Pulvérisation Tribo sous forme de poudre
  • Procédés Matières
     
  • Les revêtements mono-couches liquides
  •  
  • Les revêtements bi- ou tri-couches liquides
  •  
  • Les revêtements en poudre sans primaire
  •  
  • Les revêtements en poudre avec primaire
  • Procédés de déposition
    Revêtements internes
    Grâce à un know-how spécifique, TTM est en mesure de ne revêtir que l'intérieur de tubes dont les dimensions minimales et maximales sont, sous réserve d'essai au cas par cas, de :  
  • diamètre minimal : 0.7 mm
  • longueur maximale : 4000 mm
  • Ces revêtements intérieurs de tubes peuvent être en silicone ou en polymères fluorés et remplir diverses fonctions : isolation électrique ou chimique, antistatique, anticorrosion, etc. Il est de plus possible de recouvrir l'extérieur de ce tube d'un revêtement identique ou différent.
    Pulvérisation conventionnelle sous forme liquide
    Il s'agit du procédé utilisé pour les produits de type silicone ou polymères fluorés, disponibles sous formes liquides. Il est particulièrement adapté pour les pièces complexes ou creuses.
    Pulvérisation électrostatique sous forme liquide
    Se présentant comme une alternative à la pulvérisation conventionnelle, la pulvérisation électrostatique présente l'avantage d'offrir une plus grande régularité de l'épaisseur du revêtement, mais ne convient pas dans le cas de pièces creuses, à géométrie trop complexe ou risquant de provoquer un effet de pointe.
    Pulvérisation électrostatique (procédé Corona) sous forme de poudre
    Dans le cas de la pulvérisation électrostatique de poudre, la pièce à revêtir est mise à la masse et un potentiel de fort voltage est enclenché entre celle-ci et le pistolet de projection. Les particules de poudre de revêtement sont transportées par le champ électrique sur la pièce.
    Pulvérisation Tribo sous forme de poudre
    Se présentant comme une alternative à la pulvérisation électrostatique, le procédé Tribo ne génère pas de champ entre la pièce et le pistolet. La poudre de revêtement passe dans un canal d'ionisation et se charge positivement. Elle se colle alors comme un aimant sur la pièce. Le procédé Tribo permet de recouvrir des pièces de géométrie plus complexe et permet des épaisseurs plus fines qu'avec la pulvérisation électrostatique. Le procédé Tribo permet également d'éviter des effets de pointes.
    Procédés Matières
    Les revêtements mono-couches liquides
    Ces revêtements liquides à base de solvant sont composés de mélanges spéciaux de polymères fluorés (PTFE, FEP ou PFA) et d'autres résines performantes afin d'améliorer la solidité et la résistance à l'abrasion. Comme les composants du film se stratifient pendant la cuisson, la plupart des propriétés du polymère fluoré, telles qu'un faible coefficient de friction et l'anti-adhérence, sont conservées. Les résines procurent l'adhésion et la résistance à l'abrasion. Dans certaines conditions, ces produits peuvent être appliqués directement sur le métal lisse et propre, sans autre préparation de surface. Les conditions de cuisson varient selon le revêtement de 165°C à 395°C.
    Les revêtements bi- ou tri-couches liquides
    Certains revêtements sont des systèmes à double ou triple couche (primaire + couche intermédiaire + couche de finition). Le primaire ne contient pas ou très peu de polymères fluorés (PTFE, FEP ou PFA) et sa mission est d'assurer l'adhérence entre la couche de finition et le substrat de base. Le finish ne contient quasiment que des polymères fluorés et offrent donc des propriétés optimum en matière de coefficient de friction et l'anti-adhérence. En contre-partie, la résistance à l'abrasion est moindre qu'avec un système mono-couche. Les conditions de cuisson varient selon le revêtement de 350°C à 420°C.
    Les revêtements en poudre sans primaire
    La majorité des revêtements à base de poudre adhèrent directement sur le substrat avec une préparation de surface adéquate, mais sans nécessiter la projection d'une couche de base (primaire).
    Les revêtements en poudre avec primaire
    Certains revêtements nécessitent l'application d'une couche de primaire (poudre ou liquide) afin d'assurer une accroche maximale du revêtement et/ou de renforcer certaines caractéristiques (anticorrosion, par exemple).